Au restaurant

La baja med à travers 3 restaurants de la valle de guadalupe (Mexique)

cuisine baja med

Lorsqu’on pense Mexique, on pense à la diversité de Mexico City, aux plages du Yucatán ou à la région de Oaxaca, réputée pour sa gastronomie et ses restaurants. La Basse Californie du Nord, beaucoup moins connue avouons-le, offre pourtant un beau mélange des 3 : la diversité de paysages, et l’agitation de villes telles que Tijuana, de belles plages au Sud et Nord Est de la région, et une Valle de Guadalupe épicentre de la gastronomie Baja med. Nous y sommes allés faire un tour… Pour tout vous dire, faire trois tours, tellement nous avons aimé la cuisine, les vins, et la qualité des paysages.

Baja med, la cuisine traditionnelle de Basse Californie ?

Comme les plages de sable blanc parsemées de saguaro, la Baja med est originaire de Basse Californie. Le chef Miguel Angel Guerrero (lui aussi, enfant du pays) a été le premier à utiliser ce terme pour décrire sa cuisine : une fusion entre la cuisine du Mexique, la cuisine méditerranéenne (via une forte utilisation d’huile d’olive) et la cuisine asiatique. Je viens de rassembler en une seule phrase les trois cuisines que je préfère au Monde… Alors imaginez mon état lorsque nous sommes partis en road trip en Basse Californie. Mais attention, la Baja med n’est pas simplement un type de cuisine : elle est souvent décrite comme un mouvement voire comme un véritable style de vie.

Car malgré ses influences, multi-culturelles, ne sont cuisinés que les produits que l’on trouve en Basse Californie. Oui, c’est une autre caractéristique de ce mouvement : il se veut respectueux de son environnement. Il s’agit d’une cuisine locale, de saison, et plus végétale que carnivore. Elle se compose essentiellement de légumes frais de la Valle de Guadalupe ou de San Quintín, à proximité, et de poisson et fruits de mer du port d’Ensenada, aux pieds de la Valle. Enfin, c’est aussi et surtout une cuisine inventive, créative, surprenante, et très gourmande.

salade de poulpe au Deckmans
Salade de poulpes au Deckman’s en El Mogor

Selon quelques sites, le Baja med ne serait cuisinée que dans quelques restaurants “labellisés” notamment en Basse Californie du Nord ainsi qu’en Californie du sud (San Diego). Mais entre nous, vous trouverez le même type de plats dans de nombreux restaurants de la Valle de Guadalupe (sans être associés à ce terme propre). Des plats à base de légumes frais, d’huile d’olive et accompagnés de vin – pour le côté Méditerranéen – tous venant de la région, cuisinés avec quelques techniques issues de la cuisine asiatique.

Un stop dans la Valle de Guadalupe, pour les amateurs de belles tables et de bon vin

Pour tout amateur de bons vins, et de bonne cuisine, la Valle de Guadalupe est pour nous une super destination si vous voyagez autour de la Californie. On y mange excessivement bien, les restaurants ont tous leur personnalité, et les producteurs de vin locaux n’ont rien à jalouser aux producteurs français.

Pour toutes ces raisons, il faut vous avouer que la Valle est assez tendance. Traduction : moins authentique et accessible que le reste de la Basse Californie. On y croise d’ailleurs pas mal d’Instagrammeurs qui donnent une image aux lieux, ultra branchée. Pour autant, nous sommes au Mexique : l’un des pays les plus authentiques que je connaisse. Ce côté “ultra branché” n’est qu’une impression. Et même si vous vous installez à une table décorée avec goût, dans un lieu majestueux, vous serez toujours entourés d’une bande de serveurs et de cuistots, super humains, accueillants, chaleureux. La Baja med est à la mode, oui, mais à la limite : tant mieux pour eux !

Tous les lieux visités (ou plutôt, tous les restau où j’ai pu manger) étaient décorés avec goût. Modernes ou plus authentiques, mais toujours très réfléchis. On sent qu’il y a tout un travail et une recherche sur la décoration, intérieure et dans l’assiette. La cuisine est raffinée et gourmande, moderne et pleine d’authenticité. Les vues sont surprenantes, au cœur de la Valle de Guadalupe, et les vins permettent d’apprécier encore plus les mets servis. Justement, en parlant de mets servis…

Cromesquis de crabe cuisine Baja Med
Cromesquis de crabe au Deckman’s en El Mogor

3 restaurants au cœur de la Valle de Guadalupe

1. Deckman’s En El Mogor

Le Deckman’s En El Mogor est le premier testé dans la Valle, conseillé par une mexicaine de Tijuana. Le chef a anciennement reçu une étoile, mais pour un autre restaurant. C’est d’ailleurs un chef américain, mais ça ne se ressent pas dans l’assiette (entendez, ça goûte le Mexique !).

Pas facile à trouver, mais autant le lieu, la décoration et la cuisine en valent la peine. Le restaurant est implanté au cœur d’un vignoble. Et ce “restaurant” n’est en fait qu’une cabane en bois et en paille, entourée d’une vingtaine de tables. Paille, bois, vignes, fleurs fraîches sur toutes les tables, guirlandes, fumée qui vient de la cuisine extérieure et centrale : sympa comme tableau, n’est-ce pas ?

Deckman's en el mogor
cuisine du Deckman's en el mogor

Conseil n°1 : réservez avant d’y aller, car le Deckman’s est connu dans la région. Conseil n°2 : faites-vous plaisir sur la carte ! Certains plats peuvent paraître onéreux, mais vous paierez finalement le même prix que dans un restau “classique” voire banal de Los Angeles. Le vin est délicieux, local, comme tous les ingrédients servis dans les assiettes. Nous étions 6, et nous avons pris 6 entrées, 2 plats principaux, et beaucoup de bouteilles (tellement que je ne me souviens plus du nombre). Qu’est-ce qu’on a mangé ?

Des huîtres (travaillées), un carpaccio de poisson avec des nopales (du cactus), un carpaccio de fenouil avec des champignons à l’encre de seiche, un cromesquis au crabe et son tacos, une salade de poulpe avec de l’avocat. En plat, nous avons opté pour un loup garni aux herbes et un rib eye (entrecôte) cuit au barbecue, le tout servi avec des pommes de terre et des légumes anciens juste sautés, et un tartare de tomates. Le tout pour environ $60 par personne.

2. Encuentro Guadalupe

Haut perché, l’Encuentro Guadalupe est un restau, un hôtel, un lieu pour chiller. Assez chic, avouons-le, mais avec des plats à la carte plutôt accessibles. Du moins, les plats sont ultra travaillés, tout comme la déco ou l’univers du restaurant. Mais vous paierez globalement le même prix, encore une fois, que dans un restaurant basique de Los Angeles.

Celui-ci, il faut y aller surtout pour la vue sur toute la Valle de Guadalupe. Vous pourrez déguster un pulpe ahumado (fumé), un ceviche, un arroz con leche (riz au lait), et trois verres de vin de la maison pour 1400 pesos (soit environ $75).

3. La Esperanza, BajaMed Cocina par le Chef Miguel Angel Guerrero

Pour rappel, Miguel Angel Guerrero est l’homme à l’origine du mouvement Baja med. La Esperanza cela dit ne serait pas son premier restau, mais complètement ancré dans le mouvement. C’est d’ailleurs lorsque nous y sommes allés que nous avons été pour la première fois confrontés à ce terme de Baja med.

Beaucoup plus bas que l’Encuentro Guadalupe, au style moins rustique que le Deckman’s, La Esperanza, c’est un peu une immense terrasse au milieu d’un vignoble. Encore une fois, l’emplacement est magnifique. En cuisine, nous nous sommes laissés tenter par deux huîtres (encore une fois travaillées, avec des saveurs, des ingrédients, surprenants) del Jefe et de pepe, du pulpo et sa tapenade, du lechon (petit cochon de lait) grillé avec son guacamole et ses frijoles (haricots), et un cheesecake à la fraise. Et côté vin, nous avons dégusté et découvert le Neviollo, meilleur vin de la région. Le tout pour 1585 Pesos, soit environ $84.

Vous hésitez entre les 3 ? Je voterais pour La Esperanza pour les quantités et le côté gourmand, l’Encuentro Guadalupe pour la vue, et le Deckman’s pour l’authenticité, la décoration, et l’expérience.

Et le meilleur petit-déjeuner du monde chez la Dona Esthela

Enfin, s’il y a un restaurant où nous avons fait la queue : c’est ici ! En plus, au vu de son emplacement, il faut connaître pour le trouver. Nous nous sommes perdus sur les routes de la Valle pendant plusieurs minutes… Pour arriver, et faire la queue, au moins 30 minutes. MAIS attention : la cuisine de Doña Esthela, et sa fameuse machaca con huevos ont gagné le titre de meilleur petit déjeuner du Monde en 2015.

Alors sans surprise, nous avons goûté la machaca, une viande séchée puis recuisinée avec divers ingrédients de la région. Elle vaut son titre ! Mais ce qui lui a aussi permis d’obtenir ce prix est, je pense, la qualité des ingrédients cuisinés : TOUT a été cultivé dans le jardin d’à côté. La viande vient de la ferme qui entoure le restaurant, et les fruits et légumes du jardin. Tout est fait maison, et ça, c’est la vraie cuisine Baja med.

En plus de la machaca, nous avons pris des œufs au chorizo. Les deux nous ont été servis dans de grandes assiettes généreuses avec des frijoles. Délicieux. Et ne vous imaginez pas pouvoir déjeuner ensuite avec un tel petit-déjeuner dans le bide.

Côté prix, c’est beaucoup moins cher que les trois restau précédents, mais on reste quand même sur un prix plus élevé que dans la majorité de la Basse Californie.

Il nous reste des tas de restaurants à découvrir, d’autres vignobles, d’autres découvertes. Nous mettrons donc à jour cet article… En fonction de nos voyages en Baja ! En attendant, nous vous invitons à lire aussi notre article sur notre road trip moto en Basse Californie.

Elu meilleur petit déjeuner du monde en 2015
Machaca en los huevos de Dona Esthela élu meilleur petit déjeuner du monde en 2015

Vous devriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire