Mécanique

Équilibrage d’une roue de moto pas à pas

équilibrage d'une roue de moto sur équilibreuse

Avant de m’intéresser à l’équilibrage d’une roue de moto, je voyais ça comme une science obscure. Une technique mystique pour éviter les vibrations et ainsi préserver la durée de vie des gommes. Sans vraiment savoir pour quoi ni comment. C’est après avoir changé mes pneus moto moi-même que la question de l’équilibrage s’est posée. Il me semblait légèrement contre-productif de changer les gommes moi-même, et d’emmener ensuite la moto au garage pour l’équilibrage… Je m’en suis donc occupé (et on en a profité pour photographier ça, et vous écrire le tuto pas à pas).

Pourquoi et comment faire l’équilibrage d’une roue de moto ?

L’équilibrage d’un roue de moto, c’est plutôt simple. Tout part du fait que la gomme du pneu, par sa nature élastique, n’est pas parfaitement circulaire et équilibrée au niveau des masses. Une fois monté, l’ensemble jante / pneu (ou roue) dispose d’une répartition de masse inégale autour de l’axe de rotation. Autrement dit, le centre de gravité n’est pas exactement au centre de la roue.

A terme, ce déséquilibre entraîne des vibrations, notamment à faible vitesse, qui peuvent causer une usure prématurée des pneus mais aussi des suspensions. Sans parler de votre précieux arrière-train. Pour rétablir le centre de gravité, au centre de la roue, il faut installer de petites masses, aussi appelées masselottes, à la jante ou aux rayons (fonction de la roue) pour équilibrer le balourd. On vous explique ici comment.

Le matériel nécessaire

1. Equilibreuse de roue statique

Pour procéder, le mieux est d’investir dans une équilibreuse de roue moto statique (ici dispo sur Motoblouz). Pour une soixantaine d’euros, vous trouverez quelque chose de correct et robuste. A ce prix, j’imagine qu’en deux changements de pneus c’est rentabilisé. En plus, vous aurez une compétence supplémentaire en matière d’entretien de votre moto.

En gros, il s’agit d’un stand qui soutient une tige métallique sur roulements (comme vous pouvez voir sur les photos juste ci-dessous). Les équilibreuses sont généralement équipées d’un dispositif pour mettre l’outil à niveau (ici un niveau jaune fluo, bien voyant). C’est important pour l’équilibrage.

équilibreuse roue moto statique

J’ai aussi vu, dans les cas les plus désespérés, que l’équilibrage pouvait s’effectuer en utilisant simplement l’axe de la roue. Apparemment, il suffit de le fixer correctement et à niveau par l’une de ses extrémités, dans un étau par exemple. J’imagine qu’il faut aussi que les roulements de roue soient en parfait état. N’ayant jamais essayé, je vous invite à vous renseigner si cette méthode vous intéresse.

2. Masselottes ou petites masses

Revenons à nos masselottes. Elles, existent sous deux formes :

  • des rectangles autocollants qui se placent directement sur la jante,
  • des anneaux réutilisables qui se fixent sur les rayons. Solution qui ne convient pas aux jantes à bâtons.

Les avantages de chacun ? Je n’ai malheureusement pas assez de recul pour le dire. J’ai entendu dire que les masses autocollantes se décrochaient parfois, en fonction de la forme de la jante. J’ai aussi entendu qu’elles pouvaient être réutilisées, si on remplaçait l’adhésif double face. Mais avouons qu’il est super pénible à nettoyer. Concernant les anneaux, l’avantage est que l’on n’est pas limité à l’extérieur de la jante : on peut les placer où on veut sur les rayons. Ça facilite l’opération d’équilibrage. Ça, et le fait d’être réutilisables.

masselottes anneaux pour équilibrage roue moto
De mon côté, j’ai utilisé les masselottes anneaux.

Après la théorie, la pratique

Avec une équilibreuse de roue statique :

  • Bien sûr, vous devez commencer par démonter la roue, retirer les anciennes masselottes et bien la nettoyer,
  • Mettre ensuite le stand de l’équilibreuse à niveau,
nettoyage roue moto
  • Caler la roue au centre de la tige métallique de l’équilibreuse, les cônes doivent être en contact direct avec les roulements,
tutoriel pour équilibrer la roue de sa moto
  • Disposer l’ensemble (roue + tige métallique) sur le stand,
  • Vérifier la rotation : elle doit se faire librement, être fluide et sans accroc,
  • Vous pouvez propulser la roue dans un sens, et aller boire un coup. Avec la rotation, la roue va naturellement se stabiliser, balourd en bas.
  • Repérer la position opposée au balourd (en haut donc) avec un adhésif,
  • Y fixer ensuite les masselottes. Chaque roue est différente, et il n’y a pas de règle quant au poids à fixer. Vous pouvez commencer par 7 g, et incrémentez au fur et à mesure.
  • Si vous avez des masselottes autocollantes, placez-les au plus proche du centre de la jante. Utilisez de l’adhésif et ne fixez définitivement qu’une fois l’équilibrage terminé.
masselottes pour équilibrage pneu moto
  • A chaque fois que vous ajoutez une masse, effectuez un quart de tour puis relâchez la roue pour voir si le balourd est toujours présent,

L’objectif à atteindre : qu’importe la position de la roue sur le stand, elle doit rester immobile lorsque vous relâchez. Vous pouvez faire le test et par exemple placer le repère à midi, trois heures, six heures et neuf heures. Si la roue conserve sa position, où qu’elle soit, c’est gagné. Cela prouve que le centre des masses a correctement été rétabli au centre de la roue.

équilibreuse roue moto statique

Aussi simple que ça. Bon, la première fois, vous allez probablement avoir du mal à trouver le poids idéal. Avec un peu d’entraînement, ça devrait venir plus rapidement. Une astuce : lorsque le repère est placé, effectuez un quart de tour puis relâchez la roue. La vitesse à laquelle la roue s’immobilise à nouveau sur le balourd est un indicateur de la masse qu’il faudra compenser. Plus la roue tourne rapidement, plus il faudra ajouter de poids.

Et bonne route ! Sans vibration ni douleur de postérieur.

Pour aller plus loin

Si vous avez encore quelques minutes, peut-être seriez-vous intéressés par ces autres articles similaires

Vous devriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire