Destinations & Itinéraires

Notre guide de voyage à Hawaï, l’ïle de Kauai

Quand tu vis à Los Angeles, il y a une destination dont tout le monde parle… car c’est de LA que cette destination paradisiaque est la plus accessible, financièrement et niveau temps / vol. Cette destination, c’est Hawaï. Parmi toutes les îles qui la composent, l’île de Kauai est la plus ancienne, une des plus petites, des moins touristiques, des plus sauvages, et plus végétalisées… Raison pour laquelle nous l’avons choisie pour nos vacances. De retour, et des images plein la tête, nous voulions vous partager notre guide de voyage à Hawaï, dans le sens où celui-ci regroupe les plus belles plages, les meilleurs restau et les hôtels les plus cools, selon nos critères.

Quels sont nos critères ? Voyager pas trop cher (Hawaï est de manière générale, très cher) mais se faire plaisir. Découvrir les choses les plus typiques, goûter à la gastronomie locale et surfer les plus belles vagues. Se détendre au soleil et voir des poissons. Si vous avez le même projet, alors suivez notre guide de voyage à Hawaï, spécial Kauai.

Avant propos sur notre « guide de voyage à Hawaï »

Quand on pense Hawaï, on pense souvent et en priorité à Honolulu : plage de sable blanc et grands immeubles gris. Pour autant, Hawaï ce n’est pas que Honolulu. L’état de Hawaï regroupe plusieurs îles, dont les 4 plus touristiques : Big Island, Maui, Oahu et celle qui nous intéresse, Kauai.

L’île jardin comme elle est surnommée, est la plus petite de ces quatre îles avec 1446 km² (mais pas de toutes les îles qui forment Hawaï ), la plus sauvage et la moins touristique. Du coup, il y a un peu moins de possibilités d’hébergements (que sur Maui ou Big Island par exemple), moins d’activités, et les restaurants et autres boutiques ferment relativement tôt. Pour autant, cela signifie aussi des plages semi-désertes, une vie tranquille et des locaux accueillants, très souriants, ravis de vous voir profiter de leur île jardin.

On ne va pas tourner autour du pot : l’île est magnifique, dépaysante, d’ailleurs les paysages changent beaucoup du nord au sud et de l’est à l’ouest. Une semaine permet de visiter l’intégralité de l’île et de faire la majorité des plages. Les gens sont chaleureux et aiment parler de leur île. La nourriture est très bonne. Bref, c’est une belle destination. Ce que nous en avons retenue ? Tout se trouve ci-dessous.

Les plus belles plages de Kauai

Clairement, on ne va pas jouer les difficiles : toutes les plages sont belles. Sauvages, un sable clair (fin ou hyper épais et collant), eau transparente et/ou d’un joli bleu vert d’eau, quelques vagues, grosses (mais ok pour les surfers) ou plus paisibles. Il y a des plages cependant que nous avons particulièrement aimées (la sélection surf se trouve plus bas).

Au Nord

  • Moloa’a Beach, au nord est, située sur une partie de l’île réputée pour sa communauté hippie, surfer, lover. Du coup, avant d’atteindre la plage, on passe devant des tas de panneaux bienveillants et/ou affichant des signes de paix. L’environnement est déjà hyper séduisant, qu’on se le dise. La plage n’est pas très grande, elle forme une baie, avec deux zones de récif de chaque côté (au centre = de grosses vagues). Il y a pas beaucoup de monde, une petite bordure de plage, un cadre magnifique et très végétalisé. C’est ok pour se prélasser, pour nager et pour regarder les poissons (snorkeling) autour des récifs.
  • Papa’s Bay, au nord est, n’est pas accessible. Du moins, pas la plage en elle-même. Cela dit, en atteignant Kalalea Beach Trail, vous pouvez prendre un petit chemin qui vous emmène face à la plage de Papa’s Bay. Je pense que c’est la raison pour laquelle elle fait partie des plus jolies plages… Car elle n’est pas accessible, et le seul moyen de la voir est de lui faire face. C’est magnifique, et Max a pu y nager avec des tortues. Par contre, du coup, vous l’avez compris : pour nager (potentiellement avec des tortues) il faudra se jeter à l’eau. Un petit trail de 10 minutes, des rochers, et un peu d’agitation dans l’eau mais un très joli point de vue.
  • Anini beach park, une des plages les plus accessibles dans le sens où vous pouvez vous garer face à la plage, vous pouvez vous baigner sans difficulté (pas de grosse vague, ni de courant, ni une surpopulation de touristes)… Et vous pouvez même y camper pour pas grand chose (d’ailleurs on l’a listée parmi les meilleurs « logements »). Anini abrite le plus grand récif de l’île, du coup, vous avez d’un côté un océan agité et de grosses vagues, et de l’autre… un lagon. Une eau transparente, un sable très fin, très clair, cette plage est parfaite pour se baigner en toute tranquillité.
  • Tunnel’s beach. Malheureusement, c’est sur cette plage ou plutôt, en surfant une des vagues de cette plage que la surfeuse, native de l’île, Bethany Hamilton s’est faite attaquer par un requin, et a perdu un bras. Vous n’êtes cela dit pas obligés d’aller nager dans les profondeurs, ni d’aller surfer, et vous pouvez simplement profiter du lieu, très chouette. Face à la plage, de l’autre côté de la route, il y a aussi une petite grotte que vous pouvez visiter. Le cadre est très vert, très végétal, les plages du Nord sont vraiment bien différentes.

Au Sud

A peu près TOUTES les plages de Poipu, au sud, se doivent d’intégrer cette liste. Toutes abritent de nombreux poissons colorés, que vous pouvez apprécier avec un simple masque et un tuba. Ce sont les plages les plus touristiques car l’eau y est plus douce, et la température est stable toute l’année.

Les plages du Nord sont plus agitées (notamment en automne et hiver) et deviennent donc réputées pour le surf (on en parle plus bas). Les plages de Poipu et autres plages du sud sont moins agitées, plus accessibles, les eaux sont plus chaudes.

A l’Ouest

Polihale, la plage située le plus à l’ouest de l’île. C’est la plage disons au pied de la Na Pali Coast. Dans tous les guides et même avant de rentrer sur le chemin, il est noté qu’elle n’est accessible qu’en 4×4. Et il est vrai que pour l’atteindre, vous devrez faire 4 miles de piste / off road (environ 6,5 km). Donc, bien que jolie, on recommande de savoir un minimum conduire sur chemin difficile pour y aller. C’est faisable avec une voiture classique mais il faudra aller doucement sur les dos-d’âne et plus vite sur les portions sableuses. La plage est très grande, au pied de la montagne, sauvage. L’eau est agitée mais vous pouvez vous rafraîchir en bord de plage.

A l’Est

Donkey Beach, aussi appelée Secret Beach. Pour atteindre Secret Beach, il faudra vous garer sur le Donkey Beach Parking (à droite de l’autoroute principale, entre Kealia et Anahola) et suivre un trail de 10 minutes sous des arbustes. La plage est ainsi relativement isolée, agréable. C’est un beach break avec des grandes vagues donc attention au courant.

Point sur le logement

On le disait, il y a « peu » de logements (abordables) sur Kauai, comparée à d’autres îles. S’agissant d’une des plus petites et des moins touristiques, ce n’est pas vraiment étonnant. Comme pour tout voyage, vous avez trois options : hôtel, airbnb et camping. Nous avons clairement éliminé l’option Airbnb dès les premières recherches : excessivement cher pour une chambre dans un appart moins bien que le tien.

De la même façon, les hôtels sont chers (compter minimum $150 voire $160 la nuit, ou $200 en moyenne pour une chambre confortable et propre dans un hôtel agréable). Deux ont retenu notre attention cependant, et on vous en parle plus bas. Aussi, il faut savoir que payer $200 pour une chambre peut paraître excessif mais disons que c’est un prix « correct » pour l’île et presque « pas cher » comparé aux logements disponibles sur l’île de Maui par exemple.

Le camping est l’option la plus économique, d’ailleurs certains campings ne coûtent presque rien. La seule chose est qu’il faudra demander un permis (et que vous n’avez pas toujours de douche d’eau chaude fermée et le confort d’une bonne salle de bain / toilettes).

douche alternative à Kauai

En hôtel

  • Kauai Inn à Lihue : le dernier hôtel que nous avons fait, réservé sur Booking. Un hôtel « familial » avec personnel très accueillant, des chambres agréables avec climatisation. Possibilité de réserver une chambre avec « patio », c’est-à-dire une porte vitrée vers l’extérieur. C’est une bonne idée mais l’extérieur de l’hôtel est tellement agréable que vous n’avez pas forcément besoin de votre espace « privé ». Coin piscine, coin barbecue et coin jeu. Petit déjeuner offert, même en période de COVID.
  • Kauai Shores Hotel à Kapaa : très bel hôtel réservé sur Hotel Tonight (disponible aussi sur Booking). Celui-ci, c’était une surprise ! Nous n’avions pas prévu d’y rester et puis, un soir, dans un camping pas très accueillant nous avons décidé de réserver une chambre au Kauai Shores Hotel. Meilleure décision de notre séjour ! L’hôtel est de très bonne qualité, les chambres sont agréables, spacieuses, bien équipées (avec produits de la marque Hawaiian Tropic). Il y a deux piscines, un jacuzzi, un restaurant « les pieds dans l’eau ». Un accès à la plage. Et… de la musique hawaïenne en continue. C’est vraiment un coup de coeur. Ici, toutes les chambres disposent d’un balcon.

En camping

Attention : tous les campgrounds ne sont pas toujours ouverts. Lorsque nous sommes allés à Kauai (en août 2021) seuls trois campgrounds étaient ouverts sur les sept que propose l’île. Et l’un d’eux ne nous a pas vraiment plu, le Anahola Beach Park (raison pour laquelle nous avons fini au Kauai Shores Hotel). Pour réserver, c’est sur le site de Kauai et sur le site de Hawaï. Tous les campings de l’île y sont listés mais comme les terres sont gérées par des organismes différents, il y a deux sites de réservation.

  • Anini State Beach campground. Ce spot est pour nous immanquable. La plage est très agréable. Il y a un peu de vent mais vous pouvez vous abriter derrière de grands arbres. La plage de Anini est celle avec le plus grand récif de l’île. Résultat : face au camping, l’eau est hyper calme, transparente, à bonne température. Parfaite pour un bain de minuit, un bain au réveil, un bain tout le temps quoi ! Une petite douche à l’extérieur, et des toilettes. Rudimentaires mais agréables ! Pas de firepit mais pas mal de tables à disposition.
  • Koke’e State Park campground : totalement une autre ambiance ! Le Koke’e State Park, c’est la zone la plus humide de l’île, au milieu de « la jungle » et en hauteur. Les températures sont donc plus fraîches et les soirées plus humides (si elles ne sont pas pluvieuses). Le spot de camping est cela dit génial. Dans la nature la plus totale, chaque spot est bien délimité (naturellement) et dispose d’une table, d’un firepit et d’un robinet. Le lieu est magique, et vous pourrez observer de beaux ciels étoilés (pour les plus romantiques d’entre vous).

Bien évidemment, à Kauai en camping, vous vous ferez réveiller par les poules tous les matins. Voire toute la nuit. Il faut s’y habituer mais les coqs et les poules font partie de la vie sur l’île.

Les restaurants à tester à Kauai

Ici, c’est plutôt simple car on mange très bien à Kauai. Nous nous sommes régalés, dans tous les endroits où nous sommes allés et il est ici possible de se nourrir pour pas trop cher. Il y a des restaurants plus hauts de gamme… que nous n’avons pas testés (on essayait tout de même de faire attention au budget, et on a mangé pas mal de fois sur le pouce ou via supermarché). Sur l’île, le poisson frais est à l’honneur… tout comme le poulet qui se balade librement sur tout Kauai.

Nos meilleures adresses de restaurants à Kauai

  • Fish Market, Koloa. Le meilleur poke que nous avons pu manger sur l’île. Honnêtement, tous les pokes étaient très bons mais celui-ci a remporté la palme. Si vous ne connaissez pas le principe du poke, c’est un bol dans lequel vous avez du riz (brun, blanc ou à sushi), 2 ou 3 « protéines » (il s’agit majoritairement de poisson, cru / mariné, ultra frais ou séché, des calamars, du poulpe, du tofu…) et des « légumes » ou autres condiments. C’est vous qui choisissez ce que vous voulez. A votre sauce quoi. C’est frais, relativement consistant et pas trop cher. On a adoré !
  • The Fish Express, Lihue. Même principe, c’est un lieu de poke, de très bonne qualité. Il y avait aussi des bentos à disposition ainsi que d’autres plats. J’ai personnellement pris un bento avec riz, poissons à la sauce soja et tempura de crevettes, c’était délicieux.
  • Chicken in a barrel BBQ, Kapaa. Là, c’est surtout pour la sympathie du mec et pour le côté copieux / bon marché. Il faut aimer / manger de la viande car les plats en sont majoritairement composés. Pulled pork, pulled chicken, chicken grillés… C’est très bien cuisiné, fait maison bien sûr, et le lieu est cool.
  • Sam’s ocean view, Kapaa (+). Dans la gamme supérieure, le Sam’s Ocean View propose des plats un peu plus élaborés, des cocktails ainsi que des appetizers à partager. Situé à quelques pas de la plage, le restaurant, comme son nom l’indique, donne une vue sur la mer ! Donc c’est un bon spot pour le coucher du soleil. On l’a fait de nuit, et un peu bourrés*, c’était très cool aussi.

Où surfer ?

Tout dépend bien sûr de la saisonnalité et du swell / des vagues. Pour autant, Max s’est particulièrement régalé…

kekaha,surf spot Kauai

Au printemps et en été, le Sud de l’île est à l’honneur, le Pacifique Nord étant au repos. Les vagues voyagent longuement de l’hémisphère Sud vers le Nord. Le surf devient vraiment intéressant en automne et en hiver car l’île se trouve relativement proche du bassin actif du Pacifique Nord. Le swell frappe alors la côte Nord, et déborde sur les côtes Est et Ouest. Il y en a pour tout le monde, et c’est du très costaud. On ne peut pas vraiment en parler car nous avons voyagé en août. Affaire à suivre donc !

Au moment de notre voyage, aucun groundswell sur le radar. Malgré tout, l’île est assez venteuse. Il y a donc des vagues de période plus courte un peu partout. Entre les récifs, les beach breaks et le vent, il y a finalement pas mal d’options. Notre stratégie payante a été de s’arrêter sur la route à la vue des vagues et lorsqu’il y avait du monde à l’eau. Résultat : on a surfé dans des conditions plus que correctes tous les jours sur toutes les côtes de l’île (sauf au Nord).

Y’a-t-il d’autres activités à ne pas manquer ?

  • Holo Holo charters pour voir la Na Pali Coast (depuis Port Allen). Pour voir la Na Pali Coast, vous avez l’option du bateau, du kayak ou de l’avion / l’hélicoptère. Je suis bien heureuse que nous ayons choisi l’option du bateau, et non du kayak, car l’eau était très agitée ! Vraiment super agitée. Le bateau se prenait des creux énormes, ce qui nous a permis de bien nous faire arroser… Et de bien rigoler ! Mais en kayak, l’expérience aurait été moins amusante (pour moi, du moins). Pour les plus aventuriers, pourquoi pas. Je pense que l’aventure est également excellente en hélicoptère mais ce n’est pas le même prix. Avec Holo Holo charters, nous avons passé 5 heures environ sur un catamaran avec un petit-déjeuner et un déjeuner, un apéro, et entre 30 minutes et une heure de snorkeling. Le personnel était hyper cool et on a passé un très bon moment. Mais entre nous, on a passé un bon moment grâce au bateau, aux vagues, au personnel et à l’encadrement… La Na Pali Coast est aussi belle vue d’en haut (possible de la voir d’en haut, depuis le parc de Koke’e – suivre le Kalepa Ridge Trailhead).
  • Kauai Kayak sur la Wailua River, à l’est de l’île. Comme je le disais plus haut, étant parmi les plus petites, l’île de Kauai regroupe peu d’activités (plage et montagne, hiking). Il y a cependant une autre activité que l’on recommande : faire du kayak sur la Wailua River jusqu’au trail menant aux Opaeka’a Falls (45 minutes environ de marche). C’est vraiment un belle façon de passer l’après-midi voire la journée.

On a parlé plage, surf, on a parlé des activités extras mais il ne faut pas oublier, avant de terminer ce guide de voyage à Hawaï, que l’île de Kauai offre pas mal de trails / chemins de randonnée. Que ce soit pour voir la Na Pali Coast, pour se perdre dans le parc de Koke’e ou pour pouvoir profiter des multiples chutes de l’île. Il y en a partout et pour tous les goûts, ou tous les niveaux. Renseignez-vous notamment aux alentours de Koke’e.

Dernier mot pour la fin

Bien sûr, ce premier voyage à Hawaï nous a donné envie de vous fournir prochainement… un autre guide de voyage à Hawaï, sur une autre île. Pour comparer et pour explorer. Beaucoup évoquent Kauai comme la plus nature, la plus sauvage, la plus authentique… Et étant donné que c’est la raison pour laquelle elle nous a plu, je ne sais pas si les autres nous plairont autant. Mais l’envie de découvrir les vagues de Pipeline, le volcan de Big Island et la nature de Maui nous pousseront peut-être un jour à reprendre l’avion dans cette direction. D’ici là, si vous partez ou avez le projet de partir, n’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires. Si non, nous espérons que cet article vous a permis de voyager.

*Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Vous devriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire