Rencontres motards et voyageurs

A la conquête du monde sur deux-roues : les voyageurs à moto

quelle moto pour voyager à deux ?

Sur les routes, plusieurs univers se rencontrent : les backpackers qui voyagent avec un seul sac à dos, les touristes venus profiter de leurs vacances estivales, les voyageurs en van et ceux qui voyagent à moto… Le voyage à moto est synonyme pour nous de liberté, à l’état pur, de difficultés, de découvertes. On revient ici sur les portraits de ces voyageurs à moto.

Ce que change le voyage à moto

La moto devient plus qu’un moyen de transport

Quand tu parcours 40 000 km sur une moto, pendant plus d’un an et cinq mois, elle devient plus qu’un simple moyen de transport : elle est un véritable membre de la famille. La nôtre est d’ailleurs surnommée notre fille. Elle partage toutes nos péripéties, nous emmène littéralement au bout du monde. Notre voyage ne serait pas le même sans la moto, et nous en sommes éperdument conscients. Ce qui fait que oui, si vous souhaitez approfondir le sujet : le choix de la moto avant de partir en voyage à deux-roues est essentiel.

Le Monde devient un terrain de jeu

Un des avantages du voyage à moto, c’est que contrairement aux backpackers dépendants d’autres automobilistes ou de bus, et contrairement aux vans, une moto qui plus est adventure t’emmène littéralement partout. Au bout d’un chemin de sable jusqu’à la plage, dans les déserts de sel les plus hauts et grands de ce monde, entre les volcans… Peu importe le terrain, il devient route à dos d’une moto adventure.

Et le sentiment de liberté associé à cela est impossible à battre. La liberté totale, aller là où tu en as envie, que tu suives un itinéraire préalablement établi ou non. D’ailleurs, même si tu établis un itinéraire, tu sais qu’il y a peu de chance que tu continues à le suivre… Et pas mal de chance de te retrouver face à un nouveau défi.

Les difficultés sont les challenges du quotidien

Car oui, c’est bien sympa de suivre le chemin de sable qui mène jusqu’à la plage mais pas mal de chance aussi de te retrouver, bécane sur le côté et c*l enfoncé dans le sable. Un voyage à moto est avant tout une aventure. C’est à la fois ce qui est super excitant, et effrayant : les difficultés rencontrées sur la route. Et je ne parle pas ici simplement d’un pneu crevé au beau milieu d’un trail boueux ou d’un spot de camping au milieu du désert pendant une tempête de sable, d’une pluie battante qui te surprend ou d’un col enneigé. Je parle surtout du défi personnel, psychologique, la difficulté de prendre la route tous les jours (ou presque), et ce que ça demande comme énergie. Il en faut de l’énergie, beaucoup, et de la force mentale, physique, de la motivation.

Le voyageur se différencie du touriste

Le voyage à moto n’est pas qu’une destination que l’on atteint. C’est surtout un chemin que l’on emprunte, et des tas de rencontres. Des rencontres humaines, animales, culturelles. Le voyageur est un explorateur. Dans cette idée, on s’est rapidement rendu compte que dans l’univers dans lequel on vit, on pouvait distinguer le touriste du voyageur. Tandis que le touriste vise une destination où il pourra pleinement profiter de tout ce dont il a à disposition, les voyageurs à moto recherchent surtout… Le voyage ! Le chemin, la route, les rencontres, les découvertes.

La communauté de voyageurs à moto se crée

Laura et Hugo, Eric, Corentin, Gus (lui, en vélo)… Les voyageurs à moto c’est aussi finalement une belle communauté de voyageurs qui partagent la même passion, et le même quotidien. Et disons que c’est particulièrement plaisant de rencontrer quelqu’un qui te comprend. Qui sait exactement ce que tu vis. Et avec qui tu peux partager anecdotes et conseils, outils et bonnes bières. Au cours de nos 40 000 km en Amérique latine, on pensait c’est vrai rencontrer plus de voyageurs à moto… Finalement, on était majoritairement seuls sur les routes. Mais le peu de rencontres que nous avons faites, sont de belles rencontres qui nous ont beaucoup apporté.

Charlène, pilote moto sur le Trophée Roses des Sables édition 2024

Charlène s’apprête elle aussi à vivre une belle aventure à moto : le Trophée Roses des Sables

Comment voyager à moto ?

L’intégralité de ce site Internet a été conçu pour justement répondre à cette question, vous aider à y répondre. Quelle moto, avec quels bagages, à quoi penser avant de partir (en termes de papiers et documents) : on essaie de répondre à toutes ces grandes questions dans l’ensemble de notre site que je vous invite à découvrir, dans son intégralité.

En attendant, ici et rapidement, je dirais que pour voyager à moto il y a des essentiels. De quoi avez-vous besoin, en plus de vous-même, votre motivation et d’une moto pour voyager à moto ?

  • en plus des papiers administratifs de la moto, embarquez avec vous tous les documents de voyage nécessaires. C’est à dire un permis de conduire, une pièce d’identité (passeport), les éventuelles autorisations spécifiques à certains pays (renseigez-vous sur les visas à l’entrée dans chaque pays ou avant), une assurance voyage pour rouler partout l’esprit léger et une carte bleue qui passe partout et avec laquelle vous n’aurez jamais aucun souci (voyager avec un peu d’argent liquide est aussi une nécessité).
  • une balise gps : on a opté pour la balise Garmin, bien pratique pour envoyer des messages en cas de besoin, et de non réseau ! C’est un budget mais perdus au milieu du désert bolivien, vous serez bien content de l’avoir (au cas où !)
  • de valises, souples ou rigides, avec un contenu adapté : en termes d’équipements, pensez à embarquer des vêtements adaptés aux différentes conditions climatiques que vous pourriez rencontrer. Si vous allez « toutes » les rencontrer, alors optez pour la superposition de couches. Appareil photo, ordinateur, pour ça, tout dépend de votre voyage. Dans tous les cas, on recommande au mieux un carnet pour suivre vos aventures, noter vos impressions, les lieux et les gens marquants, ainsi que le numéro de l’assureur ou de ce lieu que l’on vous a recommandé ! Une trousse de toilettes, une à pharmacie et une à outils. Des vêtements pour rouler et des vêtements pour vous relaxer. C’est à peu près l’essentiel !
  • La trousse à outils permettra de répondre à toutes les petites pannes de moto… D’ailleurs, Max a écrit un article sur le thème de la trousse à outils parfaite pour un voyage à moto que l’on vous recommande.
  • La trousse à pharmacie doit embarquer des médicaments de premiers secours, des pansements, des antiseptiques, des analgésiques, des médicaments en cas d’intoxication alimentaire… Pensez aussi à la crème solaire et à une lotion anti moustiques.

Tout le reste n’est que détail. Le chemin, vous le trouverez sur la route.

Etre motard, est-ce suffisant pour voyager à moto ?

Non ! Je ne vais pas réfléchir pendant des heures à la question. Un simple motard ne peut pas partir ainsi à l’aventure pendant 1 an, 5 mois, voire plus sur les routes. Il faut aussi et surtout être voyageur, curieux, aimer les défis sur la route, être prêt physiquement et mentalement à voyager tous les jours pendant une longue durée.

Pour être honnête, le plus difficile pour nous sur la route a été de ne pas avoir de chez nous… Ne pas avoir de maison vers laquelle se diriger une fois le voyage terminé. On est parti en laissant tout derrière nous. De ce fait, on a rapidement compris qu’on allait rouler, rouler, rouler, s’arrêter de temps en temps… Mais rarement « se reposer » vraiment. C’est quelque chose dont vous devez être conscient avant de partir. Ce n’est pas un simple road trip à moto. C’est une aventure. Etre motard du dimanche ne vous emmènera pas au bout du monde. Etre déterminé, motivé, prêt, voyageur et curieux, l’esprit grand ouvert… OUI.

Vous devriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire