Conseils de pilotage

Chute en moto : peut-on bien tomber ? + Nos techniques pour relever sa moto en vidéo

rouler dans le sable à moto
5
(1)

La peur de faire une chute en moto est ce qui nous empêche parfois de partir à l’aventure. La peur de se blesser ou de casser sa bécane notamment… Est ce qui peut nous empêcher de prendre la route et de s’aventurer hors des sentiers battus, en off road à moto. L’objectif est ici de vous aider à prendre confiance. Comment ? En vous donnant à la fois des conseils pour « bien tomber », les équipements pour protéger votre moto, et des techniques pour la relever (en vidéo).

A noter : dans cet article, il est question de chute en adventure big bike ou gros trail. On ne parle pas de chute sur route, à grande vitesse, et on ne va pas vous montrer de vidéos de chutes sensationnelles. Juste vous aider à gagner confiance, lors de vos sorties en off road, pour ne plus avoir peur de tomber.

Chute en moto : est-il possible de bien tomber ?

Des chutes à moto, seul ou à deux, on en a faites… Et plus d’une ! Sur tous types de terrains : le sable, bien sûr, la terre, et la boue. Jusqu’à présent, on n’a jamais eu de bobo (et on touche du bois pour que ça reste ainsi). Attention, ici, l’idée n’est absolument pas de vous pousser à tomber ! Mais nous sommes persuadés que savoir comment réagir en cas de chute à moto vous permettra d’avoir moins peur, et d’aller plus loin. Parce que oui, il existe quelques techniques pour minimiser les blessures en cas de chute, se protéger en quelques sortes, comme il existe des équipements pour protéger sa moto.

Nos conseils pour protéger le pilote en cas de chute

En cas de chute à moto, tout peut aller très vite. Cela dit, connaître les bons gestes vous permettra de minimiser les blessures. On fait ici deux distinctions : les chutes à faible vitesse et les chutes à plus forte allure.

En cas de chute à faible vitesse

  • Le premier conseil est de faire un pas le plus loin possible de la moto.
  • Ne résistez pas, et n’essayez pas de rattraper la moto : en tombant, nous ne sommes malheureusement pas en bonne position pour la rattraper correctement. On risque alors plus la blessure en voulant rattraper la moto… plutôt qu’en la laissant tomber « délicatement » (ou non).

En cas de chute à plus forte allure

  • Là au contraire, essayez de rester à votre poste le plus longtemps possible ; n’abandonnez pas votre moto trop tôt… et maintenez-la fermement entre vos jambes.
  • Concentrez-vous vers l’horizon ! En passant mon permis de conduire j’ai appris que fixer un point nous emmènera toujours vers le point… Navré de vous dire que si vous fixez le sol, vous aurez plus de chance de finir à terre que si vous fixez l’horizon.
  • Si malgré ça, vous chutez : évitez d’amortir avec vos mains ou vos coudes. Mettez vous plutôt en boule ou sur le côté… A la façon de judoka ou de pilotes moto GP (et faites confiance à votre équipement).
Images du pilote espagnol Jorge Lorenzo, durant le Grand Prix moto GP San Marino au circuit Marco Simoncelli en September 2017. Source : AFP et photographe : Marco BERTORELLO

D’ailleurs, une tenue complète et un équipement protecteur sont le dernier élément (et le plus important) pour vous protéger en cas de chute à moto. On pense ici

  • au casque et aux gants (obligatoires en France)
  • à une veste avec protections aux coudes, aux épaules et une dorsale
  • un pantalon avec genouillère (voire protections aux hanches)
  • des bottes ou bottines pour protéger la cheville (surtout si elle se coince sous les valises !)

Les équipements pour protéger sa moto

Protéger sa moto de la chute n’est pas une question de pilotage mais plutôt d’équipements. Car parfois, tomber est inévitable, et la première à amortir la chute, c’est la moto. Du coup, on a écrit un article plus complet sur le sujet : comment bien équiper sa moto pour le tout-terrain (que l’on vous invite à lire). Cela dit, pour les immanquables :

  • les crash barres ou protèges carter : en sortie d’usine, la moto en est parfois équipée. Cela dit, par précaution, on conseille d’ajouter des protèges carter, vraiment conçus pour le tout-terrain, plus robustes. Il existe des tas de modèles, pour épouser plus ou moins les formes de votre moto.
  • un sabot moteur : il suffit de regarder l’état de notre sabot moteur pour comprendre son importance… Comme son nom l’indique, il protège le moteur ainsi que le filtre à huile des cailloux (plus ou moins gros) que la roue avant s’occupe d’envoyer, et des plus gros rochers que vous pourrez rencontrer sur la route. En cas de chute, il permettra aussi de protéger votre bécane.

On comprend qu’il peut être douloureux de penser à sa moto au sol. La nôtre a du vécu ! Elle date de 2012, et a traversé deux continents ultra chargée. Elle connaît le sol, et son équipement est ce qui lui permet de rouler encore aujourd’hui. Pas sûr que si nous disposions d’une moto flambant neuve, on écrirait ces lignes aussi sereinement… Mais ce qu’il y a de certain c’est que 1. Max n’arrêterait pas de faire du off road ou tout-terrain pour autant ! et 2. Dès acquisition, on équiperait cette belle de protèges carter, et d’un sabot moteur.

Un gros trail est fait pour partir à l’aventure, et sortir hors de sentiers battus. Même si on n’aime pas mettre ses chaussures neuves par peur de les tâcher, on ne va pas s’arrêter de sortir, de marcher, de danser ! De la même façon, ce n’est pas parce que votre moto est neuve ou précieuse qu’il ne faut pas partir à l’aventure, prendre la route, s’aventurer. Préparez-la, équipez-la et régalez-vous.

Vous redoutez le sable à moto ? Découvrez notre article et vidéo pour rouler dans le sable à moto.

Vidéo : 5 techniques pour relever un big trail

Autre raison pour laquelle on peut avoir peur de tomber, c’est tout simplement par crainte de ne pas savoir comment relever ce gros bébé ! Car il faut savoir les relever, les 200 / 300 kilos de moto. Pour ça, non, il ne faut pas être une brute épaisse. Avec la mise en place de techniques adaptées, ou du moins, de la technique qui vous convient, et avec un peu de pratique (comme toujours), vous pourrez relever votre moto. En vidéo, on vous présente du coup 5 techniques pour relever sa moto, à deux ou solo.

D’ailleurs, si vous avez apprécié cette vidéo, n’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube. On publie régulièrement de nouvelles astuces pour piloter votre gros trail, partir à l’aventure, ou connaître les bases de la mécanique.

Comment ne pas tomber à l’arrêt en moto ?

On sort des sentiers, des petits chemins boueux ou ce terrain de sable, pour reprendre la route… Navré de vous dire que vous n’êtes pas 100 % en sécurité pour autant. Est-ce qu’on entend pas, souvent, qu’untel ou untel est tombé… à l’arrêt ? Eh oui, ça peut arriver mais faire attention et connaître les techniques vous permettront de réduire les risques.

Pour ne pas tomber à l’arrêt : il est essentiel de maintenir une bonne posture et un bon équilibre. Pour ça, d’abord, on vous conseille de regarder notre vidéo sur l’équilibre statique à moto. La vidéo regroupe plusieurs exercices qui vous permettront justement de travailler votre équilibre à l’arrêt.

Ensuite, lorsque vous vous arrêtez : regardez où vous mettez les pieds, et gardez les fermement plantés au sol. On utilise bien sûr le frein avant et arrière de manière progressive et coordonnée pour ralentir jusqu’à l’arrêt complet de la moto. Et on évite les mouvements brusques au moment d’arriver à bon port.

Que ce soit à l’arrêt, sur les chemins de terre, sur le sable : comme d’habitude, il s’agit d’un entraînement, d’une pratique. En appliquant ces techniques, en les pratiquant régulièrement, vous renforcerez votre confiance… C’est garanti. Attention à vous, et bonne route.

équipement moto off road essentiel

Vous avez aimé cet article ?

Alors notez-le !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 1

L'article n'a pas encore été noté... Soyez le premier !

On est désolé que vous n'ayez pas apprécié cet article...

Aidez-nous à nous améliorer !

Dites nous comment nous pouvons améliorer cet article

Vous devriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire