Mécanique

Kit chaîne : remplacer une chaîne de moto

kit chaîne moto

Changer son kit chaîne de moto, ce n’est pas forcément du gâteau. Mais c’est une opération de maintenance qu’on peut faire à la maison. Il y a plusieurs étapes critiques à ne pas négliger qui restent néanmoins faisables si on est correctement équipé, et que l’on prend son temps. Dans cet article, on vous détaille le remplacement de la couronne, du pignon et de la chaîne moto.

Pour info, les étapes sont identiques pour n’importe quelle moto du moment que la transmission se fait par chaîne évidement. Pas de Super Tenere ici, l’entretien de la transmission se résumant à une vidange de cardan. On travaille aujourd’hui sur une Triumph Thunderbird Sport de 1991 dans son jus.

Les signes d’usure d’un kit chaîne moto

Le kit chaîne est composé de 3 éléments qui s’usent en théorie de manière simultanée (pour rappel, couronne, pignon et chaîne). A moins d’avoir une rupture de chaîne prématurée, par exemple, il est conseillé de changer l’ensemble des éléments en même temps. L’usure du kit dépend de plusieurs facteurs, le graissage et la tension étant les deux principaux. Deux opérations que vous devez dès lors maîtriser du bout des doigts si vous souhaitez optimiser la durée de vie de votre kit chaîne.

Les observations ci-dessous sont signes que votre kit chaîne nécessite votre attention, et potentiellement son remplacement :

  • l’espace entre la chaîne et la couronne est important lorsque vous tirez la chaîne de la couronne (à 3 heures),
  • il existe des points durs entre deux maillons,
  • les dents de la couronne et du pignon sont usées : fissures, irrégularités, pointes…

Avant de commencer

Pour cette opération, il faudra vous munir de :

  • votre trousse à outils préférée
  • votre kit chaîne (ici dispo sur Motoblouz)* neuf adapté à la moto. Ici, une chaîne 530-114. Le 5 détermine le pas (distance entre deux maillons), le 30 détermine la largeur des maillons et le 114 représente le nombre de liens (soit 57 maillons).
  • un outil de rivetage pour la chaîne
  • une disqueuse dotée d’un disque à meuler
  • un disque à tronçonner ou un outil de dérivetage

En fonction du modèle de moto, vous devrez probablement effectuer la vidange de l’huile afin d’accéder au pignon de sortie de boîte. En effet, les carters de boîte sont généralement couplés au protège pignon. Si ce n’est pas votre cas, passez directement à l’ouverture de la chaîne à remplacer. Si vous décidez de ne remplacer que la chaîne, inutile de vidanger. Profitez simplement de la prochaine vidange pour ouvrir le couvercle et jeter un coup d’oeil à l’usure du pignon.

Nous vous conseillons de vous équiper au préalable du manuel d’atelier de votre bécane. C’est une source d’info précieuse qui vous permettra d’éviter les erreurs et d’appréhender le projet avec plus de confiance. Il est probable que vous deviez changer certains joints au cours de l’opération. Le manuel vous indiquera lesquels et vous permettra de commander les bonnes références à l’avance. Cela vous évitera de vous retrouver avec un travail non terminé et un véhicule immobilisé… Ça sent le vécu, non ?

Vous êtes prêt ? la liste est au complet ? les joints sont là ? vous êtes serein ? vous avez du temps devant vous ? les bières sont au frais ? Si la réponse à toutes ces questions est « oui », alors c’est parti.

1. Ouverture de l’ancienne chaîne

  • Commencez par meuler un ou deux rivets de la chaîne à remplacer (au cas où l’un s’avère résistant).
  • Assembler l’outil de dérivetage selon l’instruction fournie (ça dépend des modèles), et graisser généreusement le pas de vis.
  • Aligner minutieusement la tige de l’outil avec le lien du maillon à faire sauter.
  • Serrer la vis quart de tour par quart de tour, il faut forcer mais si c’est très dur, il se peut que l’alignement ne soit pas parfait et l’outil risque de casser. Ne pas hésiter à démonter l’outil pour s’assurer qu’on est sur la bonne voie et que le rivet commence à s’extraire.

Il est aussi possible de tailler un des maillons à la disqueuse pour ouvrir la chaîne. Une solution radicale et beaucoup plus rapide. Cela dit, pour ceux qui remplacent seulement la chaîne, le retrait du lien est pratique car il permet de connecter l’ancienne chaîne à la nouvelle afin de positionner correctement cette dernière dans le pignon et la couronne par de simples tours de roue.

2. Remplacement de la couronne

  • Démonter la roue arrière.
  • Dévisser les vis qui retiennent la couronne.
  • Remplacer l’ancienne couronne par la nouvelle, et les comparer (attention au sens, généralement, écritures vers l’extérieur).
  • Graisser les pas de vis.
  • Serrer en étoile au couple spécifié par votre manuel.
  • Remonter la roue.

3. Remplacement du pignon de sortie de boîte

  • Libérer le frein de l’écrou du pignon de sortie de boîte. Il s’agit probablement d’un rabat métallique qui emprisonne l’écrou, vous pouvez utiliser un outil pour faire levier.
  • Dévisser l’écrou.
  • Retirer l’ancien pignon, le comparer au nouveau que vous devez introduire ensuite (attention au sens, généralement écritures vers l’extérieur).
  • Revisser l’écrou au couple prescrit.
  • Positionner le frein de l’écrou de façon à emprisonner l’un de ses pans.

4. Mise en place de la nouvelle chaîne

  • Positionner la nouvelle chaîne autour du pignon et de la couronne.
  • Graisser abondamment le maillon-maître (ou master link).
  • Le glisser ensuite par l’intérieur.
  • Graisser les deux joints toriques fournis et en introduire un sur chaque lien du maillon-maître.
  • Installer la plaque extérieure à la main pour sécuriser le montage.
  • Assembler la presse de l’outil à sertir la chaîne (graisser le pas abondamment).
  • Appliquer une pression progressive sur la plaque grâce à l’outil, vérifier que la pression soit correctement répartie sur les deux liens et que la plaque s’enclenche parallèlement à la plaque intérieure du maillon-maître.
  • Ne pas serrer trop fort, la largeur doit être équivalente à celle des autres maillons.

5. Rivetage de la chaîne

Cette étape est probablement la plus difficile à réaliser car il n’est pas évident d’apprécier lorsque le rivetage est complet. Globalement, il s’agit d’appliquer une forte pression sur la tige des liens grâce à une pointe. Cela permet d’élargir le diamètre des liens qui emprisonnent alors la plaque extérieure et sertissent la chaîne pour de bon.

  • Assembler l’outil à riveter (graisser généreusement le pas).
  • Aligner l’outil sur l’un des deux liens du maillon-maître à sertir.
  • Commencer le serrage progressivement. Vérifier que la pression s’applique sur le lien et non sur l’intégralité de la plaque au risque de devoir tout recommencer avec un nouveau maillon-maître
  • Une fois le lien serti, son diamètre devrait avoisiner ceux d’à côté. Sur la photo de gauche (ci-dessous), on constate que le lien de droite est serti, celui de gauche ne l’est pas encore.
  • Sertir ensuite le second lien de la même manière.
  • Vérifier que le maillon pivote correctement autour de ses deux liens. S’il y a un point dur il faudra recommencer avec un nouveau lien car le joint torique ne fonctionne plus.

Les dernières vérifs

  • Vérifier que tout est en ordre au niveau du pignon.
  • Refermer le carter avec un nouveau joint si besoin.
  • Faire ensuite le plein d’huile.
  • Ajuster la tension finale de la chaîne.
  • Vérifier que la valeur de la flèche (jeu de la chaîne) corresponde à la valeur fournie par le constructeur.
  • Graisser votre chaîne à nouveau, même si cette dernière est déjà potentiellement graissée.

Petits bonus visuels pour rigoler

Ci-dessus, on monte la moto au 5ème par l’ascenseur pour avoir un peu d’électricité pour la meuleuse… Ci-dessous, on apprécie le moment où l’on se rend compte que la chaîne commandée est trop courte. Une pure merveille.

Bonne chance pour votre remplacement de kit chaîne ! Si vous êtes dans la mécanique, découvrez aussi

*Si vous effectuez un achat via les liens présents dans cet article, une petite partie du montant de votre achat (4 %) sera reversée à Onemonth.Oneride. Cela contribue au maintien de notre seuil de motivation, pour vous proposer toujours plus de tutos, de vidéos, et pour continuer à partager avec vous notre passion pour le ride ! Alors, merci à vous 😉

Vous devriez aussi aimer

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire