Organisation

Les essentiels pour partir en road trip moto

camping à moto dans l'Utah

Partir en road trip moto quelques jours ou plusieurs semaines, en simple virée, week-end ou plus long trajet : cela demande une certaine organisation. Que vous partiez seul, à deux ou avec des collègues. Pour nous, organiser un voyage en moto rime avec bien préparer son trajet, faire quelques révisions sur la bécane, et bien s’équiper.

Les éléments essentiels pour organiser un road trip moto

1. Se préparer en fonction de la destination

Je suis sûre que côté destination, il n’y a pas de souci : c’est souvent le point de départ de toute préparation à un road trip moto. On ne sait jamais comment, combien de temps ou avec quoi, mais on sait toujours où on veut aller. C’est à partir de la destination que vous pourrez organiser tout le reste. A savoir :

  • vous occuper de la documentation : carte d’identité ou passeport, visa, assurance
  • regrouper l’équipement nécessaire en fonction du climat et de la baggagerie (on y revient plus bas)
  • checker le code de la route du pays / de la région visitée (cela peut vous éviter les mauvaises surprises)
  • vous occuper en avance ou non de votre hébergement

2. Ce trajet, est-il tracé ?

Car la destination, vous l’avez, mais qu’en est-il du trajet ? Que vous partiez deux jours ou un mois, deux semaines ou deux ans : il est important de définir les grandes étapes, les points d’intérêt et les points « essence ». On ne vous dit pas forcément de définir précisément quel arrêt faire à quel endroit et quand. Mais nous pensons important d’avoir une idée globale de la route, où que vous alliez.

Pour certains, l’arrivée est essentielle, mais pour d’autres (comme nous), c’est le chemin qui est important. C’est ce qui fait la différence entre une route appréciée et une route subie. Si votre objectif est l’arrivée, bon, autant prendre l’autoroute. Si votre objectif est de rouler, apprécier rouler, apprécier la route : alors, pensez à choisir (et définir) les meilleurs chemins. A la différence de l’automobiliste, le motard aime les routes sinueuses, les chemins de terre, et les cols bien perchés. De nombreux outils de navigation incluent aujourd’hui des options de trajet pas forcément plus rapides, mais plus « funs » et qui en mettent pleins les yeux.

On le répète, n’oubliez pas de jeter un œil aux pompes à essence disponibles (et ouvertes) sur la route. Oui, c’est important (surtout quand on roule avec Maxime). On se souviendra toujours de ce moment où nous avons dû apprendre à dire « essence » en vietnamien… perdus dans les montagnes sur notre scooter 125cc de compétition.

Ensuite, notez-le, ce trajet. Nous faisons tous (trop) confiance à nos téléphones portables ou mieux, à nos GPS. Mais il peut être intéressant de noter aussi la route sur une carte papier voire sur un carnet de bord. Cela vous évitera de stresser en cas de non réception ou de panne du dispositif, et avouons que c’est aussi un joli souvenir. Enfin pensez à être cohérent entre le nombre de jours de voyage et la distance parcourue par jour. Soyez réaliste, et pensez aussi à intégrer quelques jours de détente dans votre road trip moto, pour vous, votre passager, et votre monture.

3. Les révisions de la moto

Justement, la monture. Max entretient régulièrement la Super Ten, avant, après, pendant et hors road trip. Un entretien régulier de la moto aide, et une révision complète avant votre voyage est plutôt bienvenue (notamment si vous prévoyez plusieurs semaines sur les routes). Cependant, si nous devions lister les « essentiels » avant de partir :

  • Vérifier le bon état des pneus (usure, hernie, déchirure) sachant que l’idée est aussi de ne pas avoir à les changer au milieu du trip (découvrez notre article pour changer les pneus)
  • Vérifier la pression des pneus, avant le départ, et quotidiennement lors du road trip,
  • Les niveaux des fluides : moteur (découvrez notre tuto sur la vidange de l’huile moteur), frein, liquide de refroidissement (et découvrez le tuto pour cette vidange),
  • L’état des plaquettes de frein et des durites (sachant qu’une moto chargée sollicite davantage les freins),
  • L’état de la chaîne (usure, tension, nettoyage/graissage), cardan (niveau d’huile ou vidange du cardan)

4. L’installation des bagages

Ce que vous prenez comme bagage et ce que vous mettez dedans. Penser que leur fixation sur la moto est hyper importante, et il faut y songer avant de prendre la route. Vous devez aussi faire attention à leur répartition sur la moto. On évitera ainsi de charger trop en hauteur, et on essaiera au maximum de centrer les masses. Il faut aussi penser à sécuriser toutes sangles ou tendeurs qui vous aident à maintenir votre bagagerie, comme par exemple un sac ou une tente sur une valise latérale. N’hésitez pas à installer des poignées de fixation sur vos valises latérales. Nous sommes fans des sangles ROK Straps, faciles d’utilisation et très robustes.

Aussi, la sacoche réservoir (si présente) ne doit pas cacher votre compteur. Enfin, on ne pilote pas sa moto chargée comme on la pilote « à nue »… Pensez à faire quelques tours de quartier avant le jour-J pour vérifier la stabilité de votre équipement, et la bonne prise en main de votre bécane.

Voyage en moto : quoi apporter ?

Equipement nécessaire à la moto

Premier élément à considérer, votre belle. Car c’est en fonction de sa bagagerie que vous pourrez réfléchir à votre équipement. Top case, sacoches souples, valises latérales, sacoche de réservoir ? Quel type de bagagerie souhaitez-vous et pouvez-vous embarquer avec vous ? De notre côté, on part toujours avec 4 éléments

  • deux valises latérales : pour porter nos vêtements et notre équipement personnel
  • un « roll bag » étanche pour notre équipement de camping
  • la sacoche réservoir : pratique pour un accès rapide (aux téléphones et chargeurs, appareil photo, documents, carte)
  • le top case, pour compléter. C’est celui qui nous suit partout, et transporte quelques vivres et les essentiels de type trousse à outils moto.

Valises dures ou souples ? Les nôtres sont rigides : plus sécurisantes pour les grands trajets et les courts week-end. Par contre, si vous prévoyez du off-road et quelques jours à l’aventure sur des terrains approximatifs, les souples sont plus appréciées. Vous trouverez un large choix pour de la bagagerie moto sur le site de Motoblouz*, on vous conseille d’y jeter un oeil.

*Il s’agit ici d’un lien affilié / partenaire, si le lien ne s’affiche pas, c’est parce que vous utilisez un bloqueur de publicités. Vous pouvez le garder ou “bloquer” votre bloqueur de publicités, le temps de visiter notre site 🙂 C’est quoi ce partenariat ? Si vous achetez un produit sur le site de Motoblouz via notre site Onemonth.Oneride nous gagnons un pourcentage de la vente et gardons notre motivation pour continuer d’écrire de cools articles ! Alors, merci à vous ✌️

Ne pas oublier la trousse à outils

Pour ceux qui ne l’ont pas vu, on vous conseille de jeter un œil à notre article sur la trousse à outils moto : vous trouverez en détail ce que l’on embarque avec nous sur les courts et plus longs trajets. La trousse à outils est sans doute l’élément le plus important, à ne pas oublier, que vous partiez quelques jours ou plusieurs semaines, en off-road ou sur route. L’avantage est qu’elle ne prend pas beaucoup de place, et peut vous sortir de l’embarras.

Au-delà de la trousse (et encore une fois en fonction de la destination et de l’univers de pratique) : vous pouvez aussi prévoir un réservoir d’essence auxiliaire.

Equipement du pilote (et de son passager)

Vêtements et protections

Bon, on commence sans surprise : il est essentiel d’embarquer avec vous une tenue protectrice complète. Celle-ci comprend :

  • un casque avec écran solaire et de bonnes aérations (un écran Pinlock est bienvenu)
  • des gants certifiés (obligatoires)
  • une veste étanche avec protections (dorsale, protections épaules et coudes)
  • un pantalon étanche avec genouillères et protections de hanches

On ajoutera sans hésiter une paire de bottes moto, orientées off-road si c’est au menu. N’oubliez pas du coup d’embarquer avec vous une paire de chaussures bien plus confortables voire une paire de tongs (qui vous feront bien plaisir après la route). De notre côté, notre équipement moto est orienté Adventure. A la fois étanche, confortable, résistant et avec aérations, il nous permet d’affronter la route quelles que soient les conditions (météo). Pensez aussi au tour de cou. Vous trouverez un large choix d’équipements moto sur le site de Motoblouz*.

Autres affaires à considérer

De ce fait, le reste de nos affaires se résume à des vêtements confortables : jogging / legging, tee-shirts, pull ou gilet chaud, sous-vêtements (quand même) et paires de chaussettes hautes (pour aller avec les bottes). De temps en temps, on s’accorde une tenue plus habillée quand le voyage se veut plus long… Mais on essaie toujours d’alléger un maximum. Croyez-moi que j’aimerais pouvoir prendre de quoi me sentir « habillée », des petites affaires sympa et stylées. Mais en moto, l’idée est vraiment de n’apporter QUE l’essentiel afin d’alléger au maximum. Pour résumer, on dira de ne prendre que pour 2 à 3 jours de voyage, que vous partiez justement 2-3 jours ou 3 semaines.

Si vous envisagez un road trip moto encore plus long (comme nous l’envisageons) : vous pouvez ajouter à cette liste des sous vêtements techniques. Ils allient confort et protectio thermique face à des températures plus extrêmes.

Equipements techniques

Au-delà de ce que allez porter sur vous, il y a d’autres éléments que nous pensons essentiels pour ajouter un surplus de confort à votre voyage :

  • un GPS et son chargeur (découvrez-en, de nombreux GPS moto sur le site de Motoblouz*)
  • une prise allume-cigare USB ou un autre système de recharge
  • des intercoms : un must have si vous êtes 2, pour une bonne communication et pour moins s’ennuyer (pareil, on conseille de jeter un coup d’oeil sur le site de Motoblouz* pour découvrir leur gamme d’intercoms)

Enfin n’oubliez pas une trousse à pharmacie avec les médicaments essentiels : pour le mal de tête, mal de ventre, antiseptiques et désinfectants, antibiotiques, bandages et autres pansements, boules Quies, mouchoirs…

Equipement utile si vous partez camper

Lorsque nous partons pour quelques jours, nous optons généralement pour le camping : plus économique, sauvage, « libre ». L’inconvénient, c’est qu’il faut partir là-aussi avec son matériel :

  • une tente,
  • un matelas,
  • des duvets,
  • idéalement des oreillers (gonflables),
  • lampes torches ou frontale,
  • réchaud, pour vous faire de quoi manger en camping,
  • anti moustique…

Justement, avec Motoblouz, nous avions travaillé une check-list des éléments indispensables à tout voyage en moto (que vous pouvez imprimer et remplir avant le grand départ). Elle est bientôt dispo sur le blog de Motoblouz. On vous invite aussi à jeter un oeil à notre article sur le camping à moto.

Et dernier élément : pensez à bien vous reposer les deux jours avant le départ. Je voulais dire de bien dormir la veille du départ, mais ce n’est pas toujours dépendant de notre volonté… Alors, un peu de repos 2 jours avant, c’est toujours ça de gagné ! Et n’oubliez pas de vous régaler.

Vous devriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Lemécano
    2 juin 2021 at 14 h 43 min

    Depuis que j’ai acquis ma Guzzy je pars le week-end en solo, cette liste va me faciliter la vie
    https://www.automotoquad.fr/moto/la-guzzi-v85tt-2021-test-et-prise-en-main/

  • Max
    2 juin 2021 at 18 h 32 min

    Salut Lemécano,

    content que ce soit utile, amuses toi bien avec ton nouveau joujou et n’hésite pas à partager si tu as découvert d’autres astuces pour le road trip moto !

Laisser un commentaire